Quels sont les effets secondaires les plus fréquents en épilation laser ?

L’épilation laser est une méthode d’épilation définitive sûre et efficace, mais qui n’est pas à l’abris d’effets secondaires comme bon nombre de traitements esthétiques.

Il existe deux types d’effets secondaires :

  1. les effets secondaires immédiats :
  • La douleur : c’est l’effet secondaire dont personne ne peut échapper, mais qui reste aléatoire à chaque individu et à chaque zone traitée. En effet, chaque personne perçoit la douleur différemment sur une même zone. Une personne peut ressentir un échauffement de la zone alors qu’une autre va ressentir comme un coup d’élastique à chaque impact du laser. Par contre, il est clair qu’épiler les jambes reste beaucoup moins douloureux que la zone du maillot. Plus la peau est fine et plus elle est sensible à l’impact du laser. De plus, certaines zones sont plus pigmentées que d’autres comme les lèvres intimes, ce qui accentue la douleur à cause du laser attiré par la mélanine.

La solution : Appliquer une crème anesthésiante sur la zone à traiter au moins 1 heure avant la séance. Un jet d’air froid est instantanément envoyé  à chaque impact du laser sur la peau, ce qui va un peu endormir et estomper la douleur.

  • Rougeurs et irritation : c’est l’effet secondaire très fréquent voire inévitable après une séance d’épilation laser. La chaleur émise par le laser provoque une réaction automatique de la peau : elle s’enflamme, rougit, gratte et chauffe pendant quelques heures après la séance.

La solution : Appliquer une crème apaisante jusqu’à ce que la douleur passe. Mettre des glaçons ou de l’eau bien froide sur la zone pour apaiser la douleur.

 2. Les effets secondaires latents :

  • Dépigmentation de la peau : Il peut arriver que le laser dépigmente la peau, cela concerne surtout les peaux de phototype élevé c’est-à-dire les peaux mates, métisses et noires. Les mélanocytes, cellules responsables de la mélanine présente dans la peau peuvent être détruites par le laser. En disparaissant, la peau s’éclaircie. Cette hypo pigmentation s’illustre sous formes de taches claires. Ce genre de risque s’amplifient quand la peau est bronzée ou mate et que le laser n’est pas adapté. Ce genre d’effets secondaire reste éphémère et disparait avec le temps.

La solution : il n’y a pas de solution particulière mais heureusement ce type de dépigmentation n’est pas irréversible. Si la peau est foncée, il faut utiliser le laser Nd Yag pour limiter les dépigmentations (et brûlures).

  • Formation de petites croûtes : Il arrive que des croûtes se forment au niveau des pores folliculaires quelques jours après la séance laser. A part leur apparence inesthétique, elles ne représentent aucun danger et tombent au bout de quelques jours.

La solution : Appliquer une crème réparatrice type Cicalfate pour bien cicatriser la zone traumatisée.

  • Hyper pigmentation en cas d’exposition au soleil: Si la peau s’expose au soleil avant la séance, il y a de forts risques à ce que la mélanine s’active fortement et fasse des taches foncées. Même risque si on s’expose après le traitement.

 La solution : Eviter le soleil au moins 2 semaines avant et après le traitement au laser.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Centre LAZEO

50 avenue Victor Hugo,
75116 Paris

Téléphone:
01 43 59 10 10

Nos horaires:
Lundi à jeudi: 9h - 19h
Vendredi: 9h - 16h
Samedi: 10h - 18h

Session du soir tout les lundis jusqu'à 21h30 uniquement sur rdv. Contactez nous pour plus de renseignements.

Rétrouvez nous sur

Nos autres sites